Voyages

Peut-on faire du camping sauvage près de Sarlat ?

Située en région Nouvelle-Aquitaine, Sarlat est connue comme la capitale du Périgord noir. Elle est surtout une cité touristique dotée d’un riche passé médiéval et d’un paysage attrayant. Ses alentours regorgent notamment de sites naturels qui peuvent accueillir les visiteurs passionnés de camping sauvage. Passer ses vacances près de Sarlat en pleine nature tel un aventurier, c’est se donner l’occasion d’explorer par exemple la vallée de la Dordogne. Diverses attractions sont également possibles : descente en canoë, randonnée à pied, nuit à la belle étoile, etc.

Un camping sauvage est-il autorisé près de Sarlat ?

En France, la législation a établi des dispositions pour réglementer la pratique du camping sauvage ou du bivouac sur le territoire. Il est donc indispensable de s’informer auprès des services publics habilités avant d’entreprendre votre sortie. La mairie de la ville de Sarlat est l’un des endroits où se renseigner. Vous connaîtrez ainsi les sites ouverts à un séjour à la belle étoile. Cette précaution vous permettra de camper en parfaite légalité et de ne pas tomber sous le coup d’une amende. Certains sites naturels français interdisent en effet le camping sauvage sous tente et l’allumage de feux de camp.

Faire l’expérience du camping sauvage près de Sarlat

Lieu d’escapade de milliers de visiteurs à chaque saison touristique, Sarlat plaît par ses constructions médiévales et son patrimoine naturel enchanteur. Ce dernier offre notamment la possibilité de faire l’expérience de vacances en plein air, hors des sites d’hébergement classiques. En effet, à partir de la petite cité des sarladais, le touriste peut avoir accès à la vallée de la Dordogne, un endroit rêvé pour établir un camping sauvage.

Ce type de détente présente l’intérêt de permettre de passer quelques jours en itinérance, en emportant juste le nécessaire pour vivre, comme des aventuriers. Le paysage aux alentours de Sarlat offre par ailleurs des éclaircis naturels aménagés par dame nature et pouvant permettre de dresser une tente. C’est une solution idéale pour dormir tout en se protégeant du froid car les nuits dans les bois sont très fraîches.

Une soirée autour d’un feu de bois avec vos proches vous laissera des souvenirs inoubliables de votre camping sauvage.

Que réserve un camping sauvage en Dordogne ?

Pêche dans la rivière Dordogne, découverte de la faune et de la flore, randonnée pédestre dans la vallée sont autant d’activités incitant à camper près de Sarlat.

Pêcher dans la Dordogne

La pêche est une distraction incontournable lorsqu’on s’aventure hors de Sarlat pour un camping sauvage. En effet, la rivière est connue en France pour la profusion d’espèces aquatiques qu’elle renferme. Monter votre tente aux abords de ce cours d’eau vous promet de capturer une variété de poissons délicieux. Il s’agit par exemple des brochets et des carpes. Les amateurs de poissons marins pourront réaliser de belles prises car plusieurs espèces migrent vers le lit de la Dordogne pour pondre leurs œufs. Parmi celles-ci se trouvent le saumon, la truite de mer, la lamproie, etc. C’est l’occasion de vous régaler les soirs en faisant une grillade au feu de bois.

Voir aussi : le programme télé d’hier soir

Pour le plaisir des yeux

Un bivouac non loin de la rivière constitue une opportunité de découvrir la vie sauvage que cache la faune de la localité. Il est notamment possible de prendre en photo des espèces protégées telles que le milan, le faucon pèlerin. Le spectacle matinal des hérons, martins-pêcheurs et buses pêchant au-dessus de l’onde ne manquera pas non plus de vous ravir. Avec de la chance, vous pourrez observer la loutre aux prises avec les poissons dans l’eau.

Explorations pédestres en Dordogne

La possibilité de se promener et d’explorer la vallée favorise également l’idée de séjourner en pleine végétation. Les rives de la rivière sont par exemple hérissées de plusieurs vallées dont celles d’Énéa, de la Cuze ou encore du Céou. Parmi les nombreux villages implantés dans les parages, deux d’entre elles ont le mérite de figurer au rang des plus beaux villages de France.

Voir aussi : Quel est le rôle d’un consultant immobilier ?

Ce sont notamment Beynac et Roque Gageac. Parcourir la zone permet en outre de visiter les édifices historiques du Moyen Âge que sont les châteaux forts de Monfort, Beynac. Les quais d’Argentat, les bastides de Domme, le marché de Brive sont quelques-uns des autres endroits phares à inclure dans vos ballades. Par ailleurs, si vous vous rendez en Dordogne pendant la bonne période, vous ne manquerez pas une miette du ballet des étoiles filantes depuis les Causses du Quercy.

Quelles dispositions prendre pour rendre possible votre camping sauvage ?

Faire du camping sauvage autour de Sarlat est possible si le visiteur prend soin d’organiser son périple convenablement. Ceci suppose la réalisation d’un planning de l’expédition incluant entre autres la liste des matériels à emporter pour un séjour agréable. Un petit réchaud, des allumettes, des couvertures et habits épais, de l’eau, des médicaments et accessoires de soins sont à compter dans les éléments prioritaires.

Une tente adaptée pour bivouac ainsi que des ustensiles sont aussi parmi les indispensables à ne pas oublier. En bon campeur, pensez enfin à vous équiper d’un plan de la région sarladaise. Pour garantir un bon confort de déplacement, il est nécessaire aussi de faire réviser votre véhicule avant de prendre la route. L’autre apprêt majeur du voyage est la réalisation d’un itinéraire précis. L’idéal à ce niveau est de solliciter les conseils d’un professionnel du tourisme pour ce faire.