Animaux

Bulldog : son histoire et ses caractéristiques

Les bouledogues sont des chiens de compagnie affectueux avec leur famille et leurs amis. Ils ont la même origine, bien que leurs deux variétés soient relativement différentes.

En savoir plus sur le bulldog

Le bulldog est l’un des symboles du Royaume-Uni. Bien que son apparence soit très différente de celle de son ancêtre d’origine, c’est une race facilement reconnaissable et admirée pour son teint et ses rides prononcés. Ses débuts ont été difficiles, comme chien de combat contre les taureaux (d’où son nom). Mais il est devenu aujourd’hui un animal de compagnie doux et affectueux. Son homologue en France est plus petit et provient de croisements de bulldog anglais et de dogue français. Si vous voulez en savoir plus sur les types de bulldog, nous vous encourageons à poursuivre votre lecture.

L’histoire du bulldog anglais

Les bulldogs ont été créés au XIIIe siècle pour le spectacle brutal du “combat avec les taureaux” ou “bullbaiting”, qui consistait à provoquer le combat d’un taureau contre une meute de chiens et à parier sur le résultat. Cela signifie que les ancêtres du bulldog étaient des chiens solides, avec une constitution très forte, des mâchoires puissantes et une grande résistance à la douleur. Ils étaient plus grands et moins compacts que ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Une fois ce type d’événement interdit, les joueurs ont continué à faire leurs paris dans le métro, mais ils ont commencé à élever des chiens plus grands, résultat du croisement de bulldogs et de terriers. C’est ainsi que les bull terriers sont nés. Les bouledogues ont été relégués au second plan, mais les admirateurs de cette race ont entamé le long processus qui a transformé ce chien de combat en compagnon. Avec cette sélection artificielle, ils ont cherché à changer l’apparence féroce du bouledogue et à adoucir son caractère.

Son succès a été tel qu’au XIXe siècle, le bulldog anglais a été reconnu comme une race pour ses caractéristiques physiques distinctives et son caractère affable. Elle est ainsi devenue le symbole du Royaume-Uni et la mascotte de nombreuses institutions aux États-Unis, comme la célèbre université de Yale.

L’histoire du bulldog français

Le bulldog français trouve son origine dans les chiens molossiens, comme le bulldog anglais. Malgré cela, ses débuts n’ont pas été aussi bruts. On pense qu’il est le résultat de croisements entre de petits dogos français du XIXe siècle et des bulldogs d’Angleterre. Il a commencé comme compagnon des ouvriers de Paris, pour finir rapidement comme animal de compagnie de la haute société parisienne et du monde des artistes. La race n’a été officiellement reconnue qu’en 1898.

Quelles sont les différences entre les deux types de bulldog ?

Bien que les deux chiens aient une origine commune, on peut nommer plusieurs différences entre les deux types de bulldog.

Le bulldog anglais

C’est un chien à poil court, lourd, de petite taille, large, puissant et compact. Ses oreilles sont petites et se trouvent en hauteur sur la tête, qui est assez grande par rapport à sa taille. En général, c’est un chien symétrique.

Son visage est court et constitue donc l’un des exemples les plus typiques de chiens brachycéphales, qui peuvent causer des problèmes respiratoires, des ronflements et des halètements avec une activité modérée. Sa mâchoire est large et forte et la partie inférieure dépasse légèrement la partie supérieure vers l’avant. Il est donc normal de voir ce chien avec ses dents inférieures qui dépassent de sa gueule. Les rides les plus caractéristiques sont celles qui se situent au-dessus du nez et avant les oreilles. Le cou est très épais, profond et fort, avec une peau lâche, épaisse et plissée autour de la gorge, formant un fanon.

Le corps forme une courbe qui descend vers la queue, c’est une autre caractéristique de la race. Le dos et la poitrine sont profonds et l’abdomen rétracté. La queue est attachée bas, arrondie, courte et lisse. Les bulldogs anglais marchent à pas courts et rapides, comme s’ils marchaient sur le bout des orteils, sans trop lever les pieds. Le pelage est toujours court, fin et lisse et peut être unicolore, bringé, blanc ou tacheté.

Le bulldog français

Le bouledogue français a également une structure corporelle molossoïde comme son parent anglais, mais il est beaucoup plus petit, puisqu’il ne dépasse pas 13 kilogrammes, alors que le premier dépasse 20 kilogrammes.

C’est un chien compact mais bien proportionné, également à poil court, mais avec un nez retroussé et de grandes oreilles dressées. Il peut avoir des rides, mais pas aussi marquées que les Anglais. La tête est large, presque plate entre les oreilles. Dans ce cas, les dents sont cachées par les lèvres, de sorte qu’il n’y a plus de dents à l’extérieur. Le bouledogue français a également un cou fort, mais pas de fanon.

La ligne du corps s’élève progressivement du garrot au milieu du dos. Cette conformation est appelée dos de gardon et est caractéristique de cette race. Les cheveux sont lisses, courts et brillants. Les couleurs les plus typiques sont bringées, fauves et avec des taches blanches. Le bouledogue français est un chien sociable, actif, heureux et très joueur, bien qu’il puisse être quelque peu possessif.

Comme on peut le voir, les deux types de bulldogs présentent des similitudes et des différences. Malgré leurs caractéristiques particulières, les deux variétés sont de grands chiens de compagnie.