Animaux

Comment nourrir un jeune chaton ?

Idéalement, les chatons nouveau-nés doivent rester avec leur mère jusqu’à l’âge de huit à dix semaines. Rien ne remplace le colostrum et le lait maternel pour qu’ils puissent bien grandir. Avant cet âge, il n’est pas conseillé de les donner en adoption. Mais comment nourrir les chatons nouveau-nés rejetés par leur mère et ceux qui sont orphelins ?

Bien qu’il ne soit pas conseillé de séparer un bébé chaton de sa mère et de ses frères et sœurs, il n’y a parfois pas d’autre option. C’est pourquoi, nous expliquerons comment les chatons nouveau-nés sont nourris. Vous trouverez également des informations sur le suivi de la croissance et de nombreux autres détails importants sur l’alimentation des chatons, et vous découvrirez comment nourrir un chaton nouveau-né dans ce guide complet !

Que mangent les chatons nouveau-nés ?

Que mangent-ils lorsqu’ils sont avec leur mère ?

Immédiatement après la naissance des chatons, le parent commence à produire un lait spécial appelé “colostrum”, qui est de couleur jaunâtre et riche en protéines. Ce lait apportera à tous les chatons les défenses immunitaires nécessaires à ce stade vulnérable. Plus tard, elle produira du lait maternel mature, qui est l’aliment idéal pour tout bébé chaton.

Tous les besoins des chatons seront satisfaits par le lait maternel au cours des premières semaines et tout facteur empêchant cela entraînera une déshydratation rapide des petits. C’est pourquoi nous devons veiller à ce que tous les chatons sucent correctement, surtout lorsqu’il s’agit de grandes portées, et qu’ils prennent du poids correctement. Le lait maternel est donc ce qu’un bébé chaton mange jusqu’à l’âge de huit semaines au moins, lorsque les chats sont sevrés.

Et lorsqu’ils sont séparés de leur mère ?

Pour commencer, vous devez savoir que l’alimentation des chatons orphelins est un processus complexe. Aussi la première chose que nous vous conseillons de faire est de vous rendre chez un vétérinaire. Le spécialiste vous aidera à évaluer l’état de santé de la portée et vous proposera des conseils et la meilleure formule pour les petits.

Du lait pour les chats nouveau-nés

Le lait artificiel est un aliment que l’on peut acheter dans n’importe quelle clinique vétérinaire ou hôpital. Bien qu’il ne soit pas aussi efficace que le lait maternel, il couvre les besoins nutritionnels des chatons. À ce stade, ils ont besoin d’environ 21 à 26 kcal pour 100 grammes de poids.

La formule doit être préparée juste avant de la donner aux chatons et doit être distribuée aux chatons dans des seringues et des tétines stériles. Idéalement, chaque chaton devrait avoir son propre biberon. Il est conseillé de ne pas préparer le lait à l’avance, mais si vous devez le faire, vous devez le conserver au réfrigérateur à une température maximale de 4 °C, et jamais plus de 48 heures. Les seringues sont mieux adaptées aux chatons de moins de 4 semaines car souvent les tétines des bouteilles sont trop grosses pour eux ou contiennent trop de liquide.

Le lait doit être donné à une température de 37-38°C. Il est préférable de le chauffer au bain-marie car si vous le chauffez au micro-ondes, il formera des bulles de liquide très chaudes et d’autres très froides. Le chaton doit avoir un réflexe de succion pour pouvoir se nourrir au biberon. Sinon il pourrait avoir des problèmes de déglutition. Si ce n’est pas le cas, consultez votre vétérinaire.

Rythme de distribution pour l’alimentation des chatons

Le nombre de repas qu’un chaton doit recevoir par jour est variable. Lorsqu’ils sont avec leur mère, les chatons ont tendance à absorber le lait en petites quantités, mais en grand nombre, jusqu’à 20 fois par jour. Pour cette raison, le rythme de distribution de la nourriture de remplacement doit être régulier, sans dépasser 6 heures entre les doses. De plus, il est nécessaire de laisser un temps suffisant pour que l’estomac des chatons puisse être vidé, entre 3 et 4 heures environ.

Il est conseillé de proposer de 4 à 8 prises quotidiennes, en laissant entre elles un temps de 3 à 6 heures au maximum. Il sera fondamental de respecter les temps de repos de chaque individu et d’éviter de les réveiller constamment, car cela peut générer du stress.

Même si les conditions sont favorables et que les chatons boivent beaucoup, l’alimentation artificielle peut entraîner un retard dans le développement des chatons. La capacité stomacale d’un nouveau-né est d’environ 50mL/kg. Habituellement, un chaton n’absorbe qu’environ 10 à 20 ml par prise de lait, de sorte que la concentration du lait artificiel est essentielle pour répondre aux besoins des chatons.

Si la densité énergétique des chatons est trop faible, nous devrons augmenter le nombre d’aliments. Dans ce cas, pour couvrir les besoins nutritionnels, nous allons créer un excès de liquide qui peut affecter l’équilibre hydrique et endommager le rein. Si le lait artificiel est trop énergétique ou si nous en donnons trop au chaton, il peut avoir une diarrhée osmotique ou d’autres troubles digestifs.

Nourrir les chatons nouveau-nés étape par étape

Avant de commencer, nous devons préparer une atmosphère calme et détendue. De cette façon, nous éviterons l’apparition de stress, de problèmes de déglutition ou de digestion. Pour nourrir les chatons orphelins, nous devons les placer dans la même position que celle qu’ils adopteraient s’ils étaient à côté de leur parent : la tête en haut et le ventre sur une serviette. Nous les laisserons téter jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits, en essayant toujours de respecter les quantités que nous avons mentionnées précédemment.

Une fois qu’ils ont fini de boire, gardez le chaton avec vous le temps de la digestion. Normalement, le chaton doit faire ses besoins rapidement après avoir mangé. Vous pouvez l’y aider en massant doucement son ventre. C’est une étape très importante. Ensuite, nous placerons tous les chatons, un par un, dans leur lit pour qu’ils se recroquevillent et se reposent. Nous continuerons à les nourrir de cette manière jusqu’à ce qu’ils commencent à être sevrés, c’est-à-dire vers 4 à 8 semaines.

Si le chaton se réveille constamment, miaule et gémit, c’est un signe que nous le sous-alimentons. Si nous n’augmentons pas le nombre de repas ou le nombre de calories de lait donnés, le chaton risque de perdre du poids. En présence de malnutrition, nous observerons la diarrhée, la déshydratation, l’hypothermie et l’hypoglycémie. Dans les cas les plus graves, nous devons nous rendre d’urgence chez le vétérinaire.

Quels sont les soins à apporter aux chatons nouveau-nés ?

En plus de tout ce qui précède, nous devons fournir un environnement adapté aux chatons. À ce stade, ils ne sont pas capables de réguler leur température, nous devons donc leur fournir un nid doux et chaud.

Nous pouvons utiliser une boîte en carton ou un support plat et, au fond, nous placerons un tapis thermique à environ 20ºC ou 22ºC. Au dessus, nous placerons plusieurs serviettes, car le contact direct avec le tapis pourrait provoquer des brûlures chez les chatons. S’il fait très froid, nous pouvons recouvrir d’une couverture le “nid” que nous avons préparé, ne laissant qu’un petit trou.

L’humidité ambiante est un paramètre qu’il faut contrôler : l’hygrométrie doit être comprise entre 55 et 65 %. Et cela, surtout lorsque les chatons sont éloignés de la mère. Vous pouvez simplement placer quelques bols d’eau près du nid pour maintenir les muqueuses buccales et respiratoires des chatons hydratées.

Le contrôle du poids

Le poids à la naissance est un facteur de diagnostic important. Il est établi que le faible poids à la naissance est lié à la gravité des maladies du nouveau-né. Une étude montre que 59 % des chats morts nés ou morts quelques jours après leur naissance avaient un faible poids à la naissance.

Si la chatte a reçu une alimentation inadaptée à son état physiologique pendant la gestation, le poids des chatons peut être affecté. En outre, les chatons de faible poids à la naissance ont un métabolisme et des besoins énergétiques plus élevés. Ils sont plus prédisposés à l’hypoglycémie. Pour conserver les données, nous vous recommandons d’enregistrer le poids des chatons dans un tableau tous les jours, au moins pendant les deux premières semaines.

Le poids normal d’un chaton à la naissance est compris entre 90 et 110 grammes. Mais il devrait aussi prendre environ 15 à 30 grammes par jour pendant le premier mois et devrait avoir atteint le double de son poids de naissance à l’âge de 14 jours. Ensuite, son poids augmentera de 50 à 100 grammes chaque semaine. Le fait qu’il soit un mâle ou une femelle n’a aucune influence sur la prise de poids pendant les premières semaines.

Une perte de poids peut être acceptable si elle ne dépasse pas 10 % par jour et si elle ne touche qu’un nombre limité de chatons. Si toute la portée perd du poids, il faut en trouver rapidement la cause et consulter le vétérinaire si nécessaire. Si le poids d’un chaton diminue chaque jour, la nourriture est probablement insuffisante ou de mauvaise qualité.

Un chaton qui perd du poids pendant 24 à 48 heures ou qui cesse de prendre du poids pendant 2 ou 3 jours doit obligatoirement recevoir un complément alimentaire. Les résultats sont plus favorables si l’intervention est faite au début de la perte de poids.

Le sevrage des chatons

Le sevrage des chats commence vers l’âge de quatre semaines, bien que chez certains individus il puisse être plus tardif et chez d’autres plus précoce. C’est là que nous commencerons par placer de la nourriture humide pour chat près du nid, 2 à 3 fois par jour.

À mesure qu’ils s’intéresseront davantage à la nourriture, nous ajouterons de l’eau, que nous devons garder fraîche et renouvelée à tout moment. Plus tard, nous remplacerons la nourriture humide par de la nourriture sèche pour chats trempée dans l’eau. Enfin, nous cesserons d’ajouter de l’eau à la nourriture. Une fois de plus, nous rappelons qu’il s’agit d’un processus progressif qui doit être adapté à chacun des chatons.